formats

Fuga Comedies of Steel 01 VOSTFR

Salut tout le monde, j’espère que vous allez bien.

Je vous présente aujourd’hui Fuga : Comedies of Steel, une série de courts épisodes faisant la promotion du jeu Fuga: Melodies of Steel ou Senjou no Fuga en japonais, se traduisant par Fugue sur le champ de bataille, sorti cet été sur à peu près sur tous les supports.

Je voudrais parler de façon un peu plus personnelle de ce jeu, car en plus de l’avoir fini et adoré, j’avais fait son prédécesseur sur DS il y a au moins 10 ans.
Fuga : Melodies of Steel a été développé CyberConnect2 Montréal (soit à 300 km de chez moi) et édité par CyberConnect2, connu pour les Naruto Ultimate Ninja et .hack, et fait partie de l’univers Little Tail Bronx débuté en 1998 avec Tail Concerto sorti la première Playstation. La série est composée actuellement de quatre jeux plus un jeu annulé, Tail Concerto sorti 1998 sur Playstation 1, Solatorobo: Red the Hunter sorti en 2010 sur DS, Little Tail Story disponible entre mars et octobre 2014 sur smartphone, Strelka Stories prévu à la base sur Playstation 3, mais qui fut annulé et Fuga: Melodies of Steel sorti le 29 juillet 2021 sur les supports actuels.

L’univers de Little Tail Bronx est plutôt unique dans son genre. On est dans un monde plutôt orienté steampunk avec des animaux anthropomorphes, on y retrouve du mecha sous plusieurs formes, beaucoup de personnages ont des noms faisant référence à la nourriture, ce qui me rappelle un peu l’anime Dog Day’s, mais surtout surtout, depuis Solatorobo, les personnages parlent français !
En effet, comme dans Solatorobo, Fuga dispose d’un doublage français interprété par les seiyuu japonais, à l’exception de la narration faite à la grande Adeline Chetail qui a doublé de nombreux personnages dans l’animation japonaise notamment dans les Ghibli comme Nausicäa, Kiki, Arrietty, mais aussi Nia dans Gurren Laggan, Arumi dans Abenobashi, Lavie dans Last Exile, Aura dans Overlord. Elle a également fait beaucoup de jeux vidéo, elle est la voix d’Elie dans The Last of Us, Mei dans Overwatch, et depuis 2017, Zelda dans The Legend of Zelda.
J’ai personnellement découvert l’univers avec Solatorobo. Je l’avais récupéré par hasard quand j’étais à la recherche de jeux. Je l’avais beaucoup apprécié, son histoire était très intéressante surtout avec la deuxième partie du jeu, son opening extraordinaire et le fait que les personnages parlaient français m’avaient amusé à l’époque. Dites-vous que la personne qui faisait la voix du héros, Red, était Tetsuya Kakihara, le seiyuu de Natsu dans Fairy Tail et l’entendre sortir un Nom d’un chien avec énergie, ça ne s’oublie pas.

Pour Fuga, je me souviens que le jeu m’avait intéressé la première fois que je l’ai vu même si je ne savais pas au début que c’était un tactical. Ce n’est pas mon type de jeu préféré. Mais dès qu’il est sorti, je me suis jeté dessus et j’ai demandé à Magikarp de jouer avec moi pour avoir de bons conseils tactiques, histoire de ne pas me taper un vilain game over. Je n’ai pas pu finir le jeu d’une traite vu que je suis parti en vacances entre-temps, mais une semaine après être rentré, j’ai roulé sur le jeu jusqu’à la fin tellement j’étais impatient. Et je n’ai pas été déçu.
Pour parler du jeu en lui-même, vous suivez un groupe d’enfants du village de Petit Mona de la région des Terres libres de Gasco. Leur village se fait attaquer par l’armée de l’Empire Berman qui enlève toute leur famille ainsi que les villageois. Suite au message d’une mystérieuse voix à la radio, ils arrivent à fuir et se réfugient dans une grotte où ils y découvrent un tank géant, le Taranis. Grâce à lui et n’écoutant que leur courage, ils démarrent le Taranis et partent à la recherche de leurs proches tout en découvrant l’horreur de la guerre en affrontant l’armée Berman qui se dresse sur leur route. En chemin, ils feront la rencontre d’autres enfants rescapés. Jusqu’à 12 personnages se joindront à eux et les aideront dans leur mission. Mais cette histoire est plus complexe qu’elle n’y paraît et semble liée à des évènements bien plus anciens.

Pour ce qui est du système de combat, le Taranis dispose de trois postes d’attaque, de trois de soutien plus la réserve. Chaque enfant dispose d’une compétence propre ainsi que d’une arme qui lui est attitrée et qui sont au nombre de trois. Le canon, puissant mais avec une précision réduite. Le lance-grenade, équilibré entre la puissance et la précision. La mitrailleuse, peu puissante mais efficace contre les ennemis aériens et peut percer les blindages avec la compétence adaptée. Chaque ennemi possède une faiblesse à certaines armes. Touchez ces faiblesses retardera son tour d’attaque. Jonglez entre les différents membres de l’équipe pour sortir des différentes situations. La dernière mécanique de combat et centrale qui lie gameplay et histoire est le Canon des âmes. Il s’agit d’une arme qui se déclenche dans les situations désespérées lors d’un combat de boss quand vous avez perdu trop de points de vie et qui permet de l’oblitérer au prix du sacrifice d’un des enfants. N’UTILISEZ JAMAIS LE CANON DES ÂMES. JAMAIS ! Surtout si vous voulez avoir la vraie fin du jeu. Et si vous l’utilisez, vous êtes un monstre. Ce n’est pas moi qui le dis, mais Yoann Guéritot le directeur artistique, oui messieurs et dames, un Français est à la direction artistique d’un jeu japonais. En plus, on a presque le même prénom, même s’ils se prononcent pareil. ^^ Ça m’a bien fait sourire quand j’ai entendu ça la première fois.

Pour enfin finir avec le jeu, j’ajouterai que les musiques composées par Chikayo Fukuda sont géniales, surtout les thèmes de combats chantés par Tomoya Mitani. Les chœurs des chansons ont d’ailleurs la particularité d’avoir eux aussi une version japonaise et française. Que demander de plus ? Ah oui, achetez le jeu, il veut vraiment le coup.
Je vous mets le lien de la page Steam vu que c’est cette version à laquelle j’ai joué : https://store.steampowered.com/app/1357860/Fuga_Melodies_of_Steel/

Après ce long pavé, j’en profite pour remercier encore une fois Magikarp pour bien vouloir s’occuper de la traduction du projet et Shamrock et les membres de la Arcedo qui nous ont aidés à traduire à l’oreille les ending des épisodes. Ça n’a pas été simple. ^^’

J’ai prévu de traduire aussi les vidéos promotionnelles de Fuga disponibles sur la chaîne Youtube de CyberConnect2.

J’espère que ça vous plaira et on se retrouve très vite pour le prochain épisode dans quelques jours.

Fuga Comedies of Steel 01

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Home Fuga Comedies of Steel Fuga Comedies of Steel 01 VOSTFR